L'Homme et moi avons décidé de nous rendre cette année au marché de Noël de Lille, et d'en profiter pour visiter la vieille ville, car nous ne connaissons pas du tout.

Nous sommes partis le vendredi matin, sous une pluie battante, pour la "capitale" des Hauts de France. J'avais repéré un musée des arts et traditions populaires à une vingtaine de kilomètres de Lille, où nous avons fait notre première étape en fin de matinée. Je vous invite à me suivre pour la visite.

Le musée a été créé dans une ancienne ferme picarde, où les bâtiments sont unis entre eux autour d'une grande cour carrée dans laquelle sont regroupés des machines et des outils agricoles

12 13 WATRELOOS (62)

12 13 WATRELOOS (63)Sur la photo suivante, on voit à droite un abri pour les bergers lorsqu'ils étaient en transhumance. Sous l'abri, sont aménagées deux niches pour les chiens.

12 13 WATRELOOS (60)

A l'intérieur des bâtiments, il y a beaucoup d'objets anciens, dont certains sont rares aujourd'hui. Ils sont réunis par thèmes, mis en scènes dans des pièces racontant la vie quotidienne au début du 20ème siècle, ainsi :

L'échoppe du savetier/menuisier dont les outils ont pratiquement disparu aujourd'hui, remplacés par les machines électriques.

12 13 WATRELOOS (6)Le cordonnier qui fabriquait et réparait toutes les chaussures des villageois.

12 13 WATRELOOS (9)La boucherie, que l'on reconnaissait grâce à la tête de boeuf placée sur la façade.12 13 WATRELOOS (16)L'atelier du tailleur et son bric à brac de tissus, fils et boutons :12 13 WATRELOOS (22)La grande brasserie moderne, haut lieu de la région qui fermera ses portes en 2004, c'était une coopérative regroupant les brasseurs de la région.12 13 WATRELOOS (26)Dans la salle de classe, les mauvais élèves sont punis...12 13 WATRELOOS (33)A l'épicerie, chacun trouvait de quoi agrémenter l'ordinaire :

12 13 WATRELOOS (46)Tandis que les ouvriers se retrouvaient en fin de journée à l'estaminet (café) pour une partie de cartes ou un combat de coqs, activité très prisée dans le nord de la France, mais aujourd'hui interdite en Belgique (à quand la même chose en France ?)12 13 WATRELOOS (49)La lingerie : à l'époque, le lavage du linge était une véritable corvée ! Il fallait faire bouillir l'eau, faire tremper le linge dans de grands bacs, le brosser, le rincer, le tordre pour l'essorer avant de l'étendre. Ainsi l'arrivée de la "lessiveuse de ménage" qu'on chauffait directement, au milieu du 19ème siècle, fut fort appréciée des ménagères.

12 13 WATRELOOS (51)Sur un meuble, on trouve un cahier manuscrit avec les étapes du repassage d'une chemise, avec un pliage pour montrer comment faire... cela servait aux repasseuses des grandes maisons bourgeoises

12 13 WATRELOOS (52)L'atelier du tisserand est installé dans les écuries de la ferme12 13 WATRELOOS (55)On peut y voir un superbe métier à tisser "Otil". L'activité des villageois était souvent l'agriculture dans la journée et le tissage le soir.12 13 WATRELOOS (54)

La douane, très importance ici, puisque Wattrelos compte 13 km de frontière avec la Belgique. Il y avait un véritable jeu du chat et de la souris entre les fraudeurs et les douaniers. Un "poste de garde" est reconstitué, avec un douanier et son chien dans un lit de fortune où il passait la nuit pour surprendre les trafiquants12 13 WATRELOOS (7)Une pièce est consacrée  à l'histoire de Wattrelos,  notamment durant la 2nde guerre mondiale avec un hommage à ceux qui se sont durement battus.12 13 WATRELOOS (2)Passons maintenant à la vie de la ferme.

Avec tout d'abord la laiterie, avec son pot à lait, sa mesure et les différents matériels utilisés pour la fabrication du beurre12 13 WATRELOOS (37)

Puis la cuisine "flamande" avec sa comtoise, son serviteur à pipe accroché au mur et sa vaisselle ancienne12 13 WATRELOOS (41)Enfin, dans la chambre, le nouveau né était dans un berceau fabriqué pour durer...12 13 WATRELOOS (44)Voilà, j'espère que la visite vous a plu, la prochaine fois, je vous emmènerai dans le Vieux Lille...