Je crois que vous êtes tous au courant maintenant : j'ai décidé de quitter Paris, en profitant des conditions du plan de départs volontaires proposé par la Banque, pour bénéficier d'un accompagnement et retrouver du travail à proximité de la maison. L'objectif principal étant de ne plus prendre les transports en commun... et quand je vois le bazar annoncé jusqu'à fin juin, je ne regrette pas ma décision.

N'empêche, le 30 mars est arrivé très vite, et me voici pour la dernière fois de ma vie professionnelle dans le Parc Monceau, que j'ai traversé très souvent pour aller chercher le métro. 

Le parc Monceau, situé dans le 8ème arrondissement, est d'une superficie de 8 ha et fait 1 km de circonférence (ce qui en fait un paradis pour les joggeurs). Il fut créé en 1769 par le Duc de Chartres.

L'une des curiosités du parc est une "naumachie" (bassin ovale entouré de colonnades). Elle est composée des colonnes de l'ancienne rotonde des Valois commandée par Catherine de Médicis pour accueillir le tombeau d'Henri II à côté de la basilique de Saint Denis. Elle ne sera jamais achevée et fut détruite en 1719. Les colonnes furent récupérées pour décorer le Parc.

03 26 PARC MONCEAU01Il y a plusieurs statues dans le parc, dont ce jeune faune de Félix Charpentier datant de 1884

03 26 PARC MONCEAU02On y trouve également une pyramide égyptienne, construite lors de la création du Parc et qui n'a donc rien "d'antique".

03 26 PARC MONCEAU03Un peu plus loin, les "ruines de la Porte Saint Jean", qui est la porte de l'ancien hôtel de ville brûlé en 1871 pendant la "commune".

03 26 PARC MONCEAU04J'aime beaucoup cet arbre qui traverse le chemin.

03 26 PARC MONCEAU05Statue en hommage à Charles Gounod

03 26 PARC MONCEAU06Un superbe platane d'Orient planté en 1814 dont le tronc mesure 7 mètres de circonférence.

03 26 PARC MONCEAU08Mon heure préférée pour traverser le Parc : quand le soleil se lève et qu'il n'y a pas grand monde...

03 26 PARC MONCEAU09En sortant du Parc Monceau, il suffit de traverser l'Avenue Hoche pour arriver à la Banque, nichée dans la verdure et invisible de la rue.

03 23 NEUFLIZEL'immeuble est séparé en deux par une immense verrière qui illumine la "rue centrale" :

03 23 NEUFLIZE02Et voilà nos nouveaux bureaux "nomades" inaugurés en début d'année... plus de place attitrée, chacun est censé s'installer où bon lui semble. Dans les faits, c'est pas tout à fait ça : on bosse en "binômes", donc en toute logique, on s'installe à proximité de sa collègue et on ne bouge pas...

03 23 NEUFLIZE04

Je vous présente mon bureau... enfin, plus pour très longtemps...

01 25 NOBC02

Et le 27 mars au soir, j'avais réuni mes collègues, dont quelques uns sont devenus de vrais amis, pour un pot "d'adieu".

03 27 POT DEPART23J'étais contente d'accueillir tout le monde, mais un peu émue quand même...

03 27 POT DEPART18J'avais préparé un petit discours, pour remercier toutes les personnes que j'ai apprécié au cours de ces 30 années.

03 27 POT DEPART20Cyril, que j'assiste depuis 9 ans tout juste, a également prononcé un discours très gentil !

03 27 POT DEPART21Que tout le monde écoute attentivement...

03 27 POT DEPART22

 

Voici venu le moment des cadeaux : un bel appareil photo tout d'abord, pour immortaliser les superbes choses que nous allons découvrir cet été...

03 27 POT DEPART26Oh, oh, un sac qui contient un petit coffret, c'est un cadeau de fille ça ;)

03 27 POT DEPART29

03 27 POT DEPART31

 

 

Effectivement, je découvre une très jolie bague, tout en finesse, comme je les aime !

 

 

 

 

 

 Et puis aussi un très beau bouquet ! J'ai vraiment été gâtée !

03 27 POT DEPART24Je vous présente mes deux patrons (le 3ème n'était pas disponible). A gauche, Cyril pour qui j'ai travaillé ces 9 dernières années, à droite Christian, qui m'a accueillie lorsque je suis arrivée dans la Banque en 1987 et pour qui j'ai travaillé 16 ans. Il a pris sa retraite en 2006 et a volontiers accepté mon invitation pour être à mes côtés pour ce moment professionnel important pour moi.

03 27 POT DEPART15

A gauche, ma copine Marie-Lise qui fut mon "binôme" de 2006 à 2008 et avec qui j'ai partagé tant de choses. Au milieu et à droite, Marie-Christine et Véronique, les assistantes des adjoints de mon boss actuel.

03 27 POT DEPART12Avec mon patron, et des collègues que je connais depuis plus de 15 ans. 

03 27 POT DEPART56Quand une banquière me raconte une grosse blague qui fait rire Thierry et Christian !

03 27 POT DEPART59A gauche, Anne-Marie, toute jeune assistante, comme moi, au début des années 1990... la belle époque ;) à droite, Christelle, l'assistante de notre directrice commerciale.

03 27 POT DEPART63A gauche, Isabelle, ma remplaçante. Ensuite, Claude, "compagnon de la 1ère heure" qui m'a expliqué toutes les subtilités des titres lorsque je suis rentrée dans la Banque et que c'était du Chinois pour moi. Il est à la retraite depuis un mois, mais a fait le déplacement pour venir me souhaiter bonne chance. A droite, Isabelle et Sylvie, également assistantes "confirmées" (LOL, ça veut dire "senior" sans vexer personne !!!)

03 27 POT DEPART57Photo pour rendre Richard jaloux : ses 3 potes toujours en activité, Didier, Jean-Claude et Manu :

03 27 POT DEPART64Mes deux inséparables complices, qu'on ne présente plus : Maria et Anne. Elles ont fait de cette soirée un moment inoubliable pour moi et je les en remercie. Elles vont beaucoup, beaucoup me manquer, car même si nous nous reverrons forcément, il n'y aura plus la spontanéité que nous connaissions.

03 27 POT DEPART33Cherchez l'erreur..... et non, il n'est pas monté sur une chaise ! Il fait plus de 2 mètres, c'est tout !!!

03 27 POT DEPART34Avec mes retraités préférés !

03 27 POT DEPART39Avec Patrick et Thierry, 

03 27 POT DEPART40Dominique, qui était assitante commerciale et qui a quitté la Banque il y a plusieurs années, mais qui travaille maintenant juste à côté. Nous avons échangé par sms l'après-midi même et du coup elle est passée trinquer avec moi.

03 27 POT DEPART41Voilà, je tourne une page importante de ma vie professionnelle, et même si c'est un choix que j'ai fait, j'ai quand même un pincement au coeur à l'idée de quitter toutes ces personnes dont j'ai partagé le quotidien pendant de nombreuses années.