Le soleil est toujours au rendez-vous, et nous partons de bon matin visiter le Palais des Doges. Nous avions pris un billet groupé au Musée Correr, donc nous n'avons pas fait la queue (déjà longue alors que le Palais venait à peine d'ouvrir ses portes). Dès l'entrée, nous sommes impressionnés pas la beauté des lieux. L'escalier "des géants" en haut duquel Mars et Neptune nous accueillent, symbolisent la puissance de Venise, tant sur terre que sur mer :

 

05 01 VENISE75

Ce palais fut la résidence officielle des doges (magistrats) de la République de Venise. Le premier palais fut détruit, ainsi que la 1ère basilique St Marc, par un gigantesque incendie en l'an 976. C'est au 14ème siècle que débuta la construction du palais actuel. Le palais fut à nouveau endomagé par un incendie en 1577. Pour le réhabiliter, on fait appel à plusieurs artistes comme Le Tintoret, Palma le Jeune,  Véronèse ou Bassano.

Nous débutons la visite par le superbe "escalier d'or" : les décorations de la voûte sont réalisées à la feuille d'or.

05 01 VENISE07

La salle du grand conseil, impressionnante par ses dimensions,

05 01 VENISE36

regorge, comme beaucoup de salles du palais, de peintures et de décorations d'artistes célèbres. Nous sommes impressionnés par la finesse des sculptures, les détails et les couleurs des tableaux...

05 01 VENISE09

05 01 VENISE16

05 01 VENISE17

05 01 VENISE31

05 01 VENISE32

 

Les horloges du palais ne manquent pas d'originalité : ici le cadran ne comporte que 6 graduations...

05 01 VENISE55

Là il n'y a pas de graduations, mais uniquement les signes du zodiaque... "il est poisson moins le quart, il faut que je me dépêche" LOL05 01 VENISE18

Dans la salle d'armes, sont présentées (hélàs sous vitrine, ce qui complique les prises de vues...) quantité de lances, armes et armures

05 01 VENISE26

Vous remarquerez qu'il y a toujours un touriste qui traîne ;)
05 01 VENISE23

05 01 VENISE24

Le palais fut habité par les doges jusqu'en 1797, et il centralisait les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Jusqu'au 16ème siècle, les prisons étaient installées sous les toits. C'est ici que fut emprisonné Casanova, et la toiture étant réalisée en plaques de plomb, la température l'été avoisinnait les 50°... A partir du 16ème siècle, on construisit la prison de l'autre côté du Rio della Paglia. Les conditions de détention ne sont pas meilleures car les prisonniers ne souffraient plus de la chaleur mais de l'humidité...

05 01 VENISE68

Ceux qui envisageaient de  s'évader avaient du pain sur la planche, les barreaux sont impressionnants... 05 01 VENISE44

A certains endroits, ils sont même doublés !05 01 VENISE47

L'Homme "teste"... il confirme : c'est du solide !05 01 VENISE57

Chaque cellule est close par une porte épaisse :

05 01 VENISE56

 

équipée de solides verrous05 01 VENISE61la main de l'Homme montre à quel point les loquets sont costauds !

05 01 VENISE65

Les cellules sont "spartiates" (à noter, les "commodités" en bois...) : 

05 01 VENISE58 (1)

Cette prison est reliée au palais par le célèbre "pont des soupirs". Ce pont, entièrement fermé afin d'éviter que les détenus ne s'évadent lors des transferts, ne dispose que de petites ouvertures dans la pierre.  Voici ce que voyaient les prisonniers qui partaient vers leur geôle après avoir été jugés et condamnés :

05 01 VENISE43

05 01 VENISE53

Contrairement aux idées reçues, les "soupirs" ne sont donc pas ceux des amoureux... mais des détenus qui soupiraient à leur liberté enfuie...

A la sortie du palais, il y a une superbe gondole (du 17ème siècle), beaucoup plus longue que les gondoles actuelles, et qui est équipée d'une cabine pour protéger ses occupants des intempéries.

05 01 VENISE79

La suite de notre programme nous conduira dans le quartier San Polo, puis tout en haut du campanile...

A bientôt !